Il était une fois Pensamento Tropical

Asseyez vous confortablement, allumez vos enceintes et ouvrez GRAND vos oreilles ! Le voyage commence et laissez vous imaginer ce qui est conté. (soyez patients pour que le son charge entièrement)

 

 

 

 

 

LA TRAVERSEE EST LE FUTUR BLEU DE TRAVAIL

Avant de partir nous nous posions la question du bleu de travail à l’étranger. Existe-t-il comme chez nous en France ? A-t-il la même référence ?

Aujourd’hui en nous baladant dans les rues de Mindelo, nous avons été surpris. Dans un groupes de pêcheurs, près de la plage, un monsieur assis sous un arbre portait le bleu de travail, en attendant sur une pierre.
Puis un peu plus loin, un groupe d’hommes confectionnaient des toiles (sûrement pour les fêtes à venir). Derrière sa machine à coudre un des hommes arborait son bleu de travail. J’aurais aimé avoir les bleus sur nous, pouvoir échanger, pourquoi pas se prendre en photo avec eux et puis leur offrir une danse. Voir un autre bleu de travail, ou alors voir la forme avec laquelle nous l’utilisons.
On recherche une porosité : connaître le pays et comment toutes ces nouvelles informations et connaissance peuvent modifier notre danse.
Nous sommes partis dimanche pour le Brésil. Nous réfléchissons à la façon dont nous allons nous remettre à danser après cette épopée maritime. Peut être d’abord s’imprégner de l’atmosphère en sortant danser le soir, se familiariser avec la population et leur regard. Puis après aller dans la rue et danser.